Galego  |  Español  |  English  |  Français                   
Accueil

Documentation » Manuel et Conseils
Courrier Électronique

Plan du Site

Obradoiro

Nos Gaitas

Boutique

Documentation

Galerie d’images

Histoire et Littérature

Manuel et Conseils

Questions Fréquentes

Partitions et Chansons

Actualités

Susana Seivane

Contactez-nous
À la suite, nous vous facilitons l'information qui figure dans le manuel délivré avec toutes nos gaitas. En voici, le détail:

Contenu de l'Emballage | Précautions d'Emploi et Entretien Général

Description des Parties de l'Instrument | Table des Positions du Doigté

Notions Basiques sur le Réglage de l'Anche | Garantie Seivane


Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger, en format PDF, la version imprimée du manuel que nous envoyons avec chaque gaita:

seivane-manual.pdf  (599 KB)
Nécessaire Adobe® Reader®, programme gratuit qui peut être obtenu en cliquant sur le logo suivant:



Contenu de l'Emballage



Dans l'emballage de votre instrument (boîte en carton rigide), vous trouverez les éléments suivants:

Mode d'emploi

Vous y trouverez de nombreux et intéresssants conseils pour conserver et entretenir votre gaita.

Étui rigide pour la gaita

Un nouvel étui de haute qualité, spécialement conçu pour assurer un transport confortable et une excellente protection physique et thermique. Il dispose de quelques poches externes, d’un compartiment pour les effets personnels et de cavités internes pour les accessoires de la gaita. Grâce à ses différentes poignées, on peut le transporter en bandoulière ou comme un sac à dos.

La gaita

Fabriquée et contrôlée par l'Obradoiro de Gaitas Seivane au plus haut niveau de qualité. Pour la monter, il faut simplement joindre les parties du bourdon qui ont été séparées pour le transport.

Pièces de rechange

Une anche, une soupape (Seipón) pour le porte-vent, deux soupapes (Seipal) et un bouton.

Baguettes de propreté

Ensemble de trois baguettes conçues spécialement pour la propreté des parties internes de la gaita. Il se compose d’une baguette pour le chalumeau, une autre pour les souches et les emboîtages femalles et la troisième pour le sutell.

Un pot de Seite

Huile d’amande de haute qualité, uniquement pour le nettoyage interne du chalumeau. Ne pas utiliser pour d’autres parties de la gaita, les valves du Seipal et du Seipón pourraient être endommagées. Il est recommandé, comme sur la photo, de mettre deux gouttes dans l’orifice et ensuite de lubrifier avec la baguette de propreté. Fréquence d’usage, deux fois par an.

Capuchon protecteur pour chalumeau

Capuchon réalisé en buis qui, placé dans le chalumeau, protège l’anche et, si on y introduit l’embouchoir démontable du sutell, il permet de jouer directement avec le chalumeau.

Chiffon jaune

Pour le nettoyage général de l'instrument, afin d'éliminer l'acide que les mains y déposent.

Chiffon bleu

Spécifique pour astiquer les anneaux métalliques de votre gaita (uniquement dans les modèles de gaita à annelages métalliques, excepté Seinox) D’autres produits peuvent être utilisés pour nettoyer l'argent, en ayant toutefois la précaution de ne pas toucher le bois.

Un taquet de bois

Il sert de base pour l'épointage de l'anche.

Un canif

Pour le raclage et l'épointage de l'anche.

Un pot de Seibo

Spécial pour lubrifier les bouchons. Même dans une boîte hermétique, le Seibo est vulnérable à la chaleur, c’est pourquoi nous vous recommandons de le stocker à la maison. Il n’est pas nécessaire de le conserver au frais.

DVD Seivane O apelido da Gaita

Document audiovisuel sur Seivane.


Précautions d'Emploi et Entretien Général

•   En déballant le paquet, prenez la précaution de vérifier si l'instrument a souffert des dommages durant le transport. Vérifiez le contenu. Regardez si tout est en parfait état.

Protégez votre gaita de la pluie, des expositions prolongées au soleil et des changements brusques de température et humidité.

Ne laissez pas la gaita dans le coffre d'une voiture, ni au soleil, ni au froid durant la nuit. Cela pourrait endommager sérieusement l'instrument, outre bien sûr le risque de vol.

L'instrument ne doit jamais être submergé dans aucun type de liquide.

Prenez soin de la façon dont votre gaita reste en repos. Ses parties cylindriques et la poche ne sont pas assez stables pour la supporter, c'est pourquoi la gaita pourrait rouler ou glisser.

Lorsque vous manipulez l'anche, il faut extraire le chalumeau de la souche avec une précaution extrême. N'importe quel frottement de l'anche pourrait la rendre inutilisable. N'oubliez pas de tenir le chalumeau par sa partie supérieure. Si vous le faites d'une autre manière, il pourrait se briser.



Extraire le chalumeau de la souche

•   Il ne faut jamais prendre le chalumeau par la cloche ou le corps pour le faire tourner ou pour essayer de le retirer. Il pourrait se briser facilement. Pour bien opérer, il suffit de prendre la souche avec la main gauche et la partie supérieure du chalumeau avec la main droite. Alors que le pouce droit appuie sur la souche, faites tourner et, en même temps, extrayez le chalumeau soigneusement jusqu'à la fin du bouchon. Le pouce de la main droite est le responsable de coordonner les deux mains pour que le chalumeau sorte droit, et ainsi éviter que l'anche frôle les bords de la souche.

Faites très attention aux coups et aux éraflures. Cela pourrait fendre le bois et, en même temps, détériorer l'état général de l'instrument.

Vérifiez si les anches et les anches de bourdon sont introduites de façon sûre et hermétique dans leurs emplacements.

Lorsque vous gonflez la poche, veillez à le faire de façon à y introduire le moins d'humidité possible. Quand la pression nécessaire pour le fonctionnement acoustique de la gaita est obtenue, tâchez de la maintenir constante à l'aide de votre bras (contrôle de la pression) Utilisez l'air stocké dans la poche de façon raisonnable. Évitez les insufflations exagérées qui ne feraient qu'apporter un excès d'humidité. Ne perdez pas de vue que la poche est une réserve d'air qu'il faut savoir gérer.

Si l'une des anches de bourdon s'arrête ou ne sonne pas, n'exagérez pas la pression de la poche car vous pourriez les endommager. Il vaut mieux les démonter et vérifier quelle est la cause du mauvais fonctionnement.

Si vous n'allez pas utiliser votre gaita durant un espace de temps prolongé, démontez toutes les pièces pour que les bouchons retrouvent leur élasticité initiale, dans la mesure du possible. Retirez les anches et les anches de bourdon. Essayez d'aérer la poche pour sécher son intérieur au mieux. Quand vous avez vérifié qu'il n'y a pas d'humidité, enveloppez les pièces séparément afin d'éviter les rayures. Puis gardez-les dans leur étui protecteur.

Il est même conseillable d'avoir l'habitude de démonter toutes les pièces de la gaita tous les deux à trois jours, afin d'obtenir une plus longue durée des bouchons.

N'employez pas de produits abrasifs pour nettoyer votre gaita. Utilisez toujours le chiffon jaune fourni pour le nettoyage général du bois et des anneaux après l'avoir employée.

Pour la conservation du bois, vous pouvez employer un produit pour les meubles, de bonne qualité, qui contienne de la silicone. Quant aux anneaux métalliques, utilisez le chiffon bleu ou bien un produit pour nettoyer l'argent. Le chiffon bleu est imprégné d'une poudre spéciale, appelée Alunita. Elle continuera à être effective même si elle noircit. Ainsi, il ne faut pas laver le chiffon.

Pour la propreté des parties internes de la gaita, utilisez le kit de propreté interne, composé par les trois baguettes et le pot de Seite. Ayez la précaution d'utiliser le Seite uniquement pour la propreté interne du chalumeau, de ne pas l’utiliser pour d'autres parties de la gaita, il pourrait endommager les valves du Seipal et Seipon. Il est recommandé de mettre deux gouttes dans le trou du chalumeau et ensuite de lubrifier avec la baguette de propreté. Fréquence d'usage, deux fois par an.

La poche en Gore-Tex® n'a besoin d'aucun entretien. Son textile micro poreux est transpirable, c'est-à-dire que l'humidité, qui se condense à intérieur, a tendance à s'échapper à travers les pores par le phénomène dénommé osmose. Dans des atmosphères humides, il est recommandable d'enlever le porte-vent afin d'éviter l'accumulation d'humidité lorsqu'on arrête d'utiliser la gaita. Dans des atmosphères sèches ou très sèches, il faut introduire, de temps en temps, une petite quantité d'eau (un demi-verre: entre 5 et 6 cl) à l'intérieur de la poche après avoir retiré tous les éléments sonores et après avoir rebouché les souches. Cela permet d'imprégner les parois internes afin de conserver un certain degré d'humidité qui convient à l'anche.



Soupape du porte-vent


Seipón


Lubrifier les bouchons

•   Si la soupape du porte-vent n'est plus effective, elle doit être remplacée par une pièce de rechange. Retirez le clou qui la maintient à l'aide d'une pince ou des pincettes et jetez la pièce défectueuse. Le support du clou doit faire la même pression sur la soupape. Si vous disposez du nouveau système Seipón, vous pouvez remplacer la vieille soupape par le rechange. Dans ce cas, il suffit de l'attacher avec un fil, sans faire trop de pression.

Il convient d'effectuer un mécanisme très salutaire pour l'instrument: chaque fois que vous terminez d'utiliser la gaita, retirez le porte-vent de la souche et secouez énergiquement l'humidité retenue dans la soupape. Il convient de ne pas replacer le porte-vent jusqu'à la prochaine utilisation de l'instrument. De cette façon, l'air humide, qui reste dans la poche, a une issue pour s'échapper plus effectivement tout en rallongeant la durabilité des voix, des tubes sonores et même de la soupape.

Les bouchons doivent être légèrement lubrifiés avec de la graisse de mouton ou de chevreau ou aussi avec la graisse spécifique Seibo que nous fournissons. En ce qui concerne ceux du bourdon avec souche et du bourdon ténor avec souche, il ne faut pas exagérer pour éviter qu'ils tournent quand on les accorde. Au cas où l'un des tenons de la gaita serait trop serré dans son creux, tenez une pièce dans chaque main (n'utilisez pas d'outils qui puissent laisser des marques sur le bois) Faites-les tourner dans le sens contraire et, en même temps, marquez de légers mouvements de va-et-vient comme s'il s'agissait de déboucher une bouteille de champagne. Les bouchons qui scellent les unions entre les différentes parties de la gaita, ont une vie limitée. Si ces bouchons se desserrent ou se brisent, il est conseillable d'envoyer l'instrument à l'Obradoiro de Gaitas Seivane pour les remplacer par des bouchons neufs.

La gaita doit être utilisée et entretenue assez régulièrement. En effet, comme tout instrument à vent en bois, la gaita n'atteint sa plénitude sonore qu'après une période d'utilisation.


Description des Parties de l'Instrument



La gaita est composée par les parties suivantes (selon configuration):

Poche

C'est l'élément constitutif de la gaita qui la caractérise et qui la rend différente. Elle sert d'entrepôt pour l'air qui entre par le Sutell (porte-vent) Elle le distribue aux divers tubes sonores -chalumeau, bourdon, bourdon ténor et petit bourdon- avec une pression contrôlée par le bras du gaiteiro. Le juste accord de l'instrument dépend en grande mesure de cette pression.

Traditionnellement, elle était fabriquée en peau de chèvre. Depuis quelques années, on utilise également de la peau de vache ou plus récemment, du Gore-Tex®.


Poche en Gore-Tex®

Souches

Ce sont les pièces qui relient les tubes sonores et le Sutell (porte-vent) à la poche, auxquels elles sont solidement attachées et à travers lesquelles l'air fait son entrée ou sa sortie.

Chalumeau

C'est la partie de la gaita qui produit la mélodie. Elle a un intérieur conique -propre des gaitas atlantiques- avec huit trous mélodiques et trois trous dénommés oreilles sonores. Sa source sonore est une anche à languette double, semblable à celles du basson, qui produit un son fort et chargé d'harmoniques.

Un petit filet dans l’emplacement de l’anche, permet qu'elle reste bien fixée, évitant ainsi qu’elle tombe à l'intérieur de la poche. Pour placer l’anche, tourner à droite et pour l'extraire, tourner à gauche.

Si vous disposez du Seitor, chalumeau qui incorpore le nouveau système de ton reglable, vous pourrez corriger les eventuels changements de ton sans qu’il soit nécessaire de sortir le chalumeau de la gaita.

Bourdon basse

Le bourdon est composé par trois parties («prima», «segunda» et «poire» ) reliées entre elles par les tenons, qui servent en même temps pour l'accorder. Il produit une note grave et constante (deux octaves en dessous de la tonique du chalumeau), qui appuie harmoniquement la mélodie. Sa source sonore est une anche de bourdon: un petit tube avec une languette vibrante simple.

Bourdon ténor

Le bourdon ténor est constitué par deux parties. Comme le bourdon, il émet une note continue mais, par contre, une octave en dessous de la tonique du chalumeau. Sa source sonore est également une anche de bourdon.

Le bourdon ténor peut porter une clef pour ouvrir ou fermer le pas de l'air, (couper le son).

Petit bourdon

La source sonore du petit bourdon traditionnel est une anche de languette double, semblable à celle du chalumeau. Elle émet la note dominante a l'unisson avec ce dernier. Étant donné qu'elle est une quinte par-dessus la tonique, elle s'avère d'une grande valeur harmonique dans certaines mélodies. Les caractéristiques fondamentales sont l'intensité du son «enxebre» (purement traditionnel) et les dissonances avec les notes proches, en particulier la sixte mineure. On peut avoir l'impression d'écouter un duo, comme si l'on jouait deux gaitas, surtout dans des espaces ouverts.

Depuis les années 80, l'Obradoiro de Gaitas Seivane commercialise un petit bourdon avec anche à languette simple qui est le résultat d'une série d'études et d'investigations. Comme son nom l'indique, il obtient sa source sonore d'une petite anche de bourdon à languette simple. Par rapport à celui de l'anche à languette double, ses caractéristiques physiques et acoustiques sont différentes. Il produit également la dominante du chalumeau, mais une octave plus grave. Ainsi, les dissonances sont réduites au minimum ou même éliminées. Son volume est bien plus doux et mélodieux, tout en ayant une relation différente avec la tonique du chalumeau: une quarte juste descendante (2 tons et demie).

Il y a un autre petit bourdon, également à anche de languette double, mais très peu utilisé à l'Obradoiro de Gaitas Seivane. Il émet la tonique du chalumeau à l'unisson. Son principal problème réside dans la dissonance avec la sensible, en plus de ne pas trop apporter harmoniquement, en répétant la tonique de la même manière que le bourdon et le bourdon ténor.

Le petit bourdon peut porter une clef pour ouvrir ou fermer le pas de l'air (couper le son).

Sutell (porte-vent)



Embouchoir démontable

Il sert à insuffler de l'air dans la poche, tout en évitant qu'il recule grâce à une soupape de rétention. Récemment on a développé un nouveau système de soupape, dénommé Seipón. Entre autres avantages, Seipón augmente la fiabilité et permet un remplacement bien plus simple et rapide.

Les nouveaux modèles ont un embouchoir démontable et échangeable, ainsi le nettoyage est plus facile et il peut être remplacé par d'autres embouchoirs semblables ou d'une autre longueur.

Pour extraire l’embouchoir du sutell, la bonne technique, qui évite les cassures, est de sortir l’embouchoir de façon alignée par rapport au corps du sutell, en évitant une pression excessive ou un effort latéral incontrôlé.

Housse ou revêtement

Housse en textile pour couvrir et protéger la poche et, en même temps, lui donner une forme, une consistance et améliorer sa présentation. Le choix du tissu et des couleurs est souvent une marque de la personnalité du gaiteiro.

Franges

Pompons et franges décoratifs assortis à la housse.

Anche

C'est la partie la plus fragile et capricieuse de la gaita. Elle est composée par deux languettes en roseau, attachées sur un tube métallique appelé «tudel» Il produit le son original du chalumeau.

Anche de bourdon

L'anche de bourdon est l'élément qui produit le son original du bourdon, bourdon ténor et petit bourdon, selon le cas. L'anche de bourdon traditionnelle est un tube en roseau tout d'une pièce, auquel on ajoute une languette vibrante par incision sur le tube lui-même.

Anche de bourdon Seipal + plus d'information

La nouvelle anche de bourdon Seipal synthétique est le résultat des longues investigations de l'Obradoiro de Gaitas Seivane. L'objectif était d'obtenir une stabilité tonale dans n'importe quelles circonstances d'humidité et de température, tout en restant fidèle au son de l'anche de bourdon traditionnelle en roseau.


Doigté

Voici la représentation de la table de positions du doigté, concernant la gaita en Do. Cliquez sur chaque note du clavier pour visualiser votre doigté sur le chalumeau.


Quant aux tons restants, pour des raisons pratiques, on utilisera les mêmes noms de note, bien que leur son soit différent.

Il y a des notes aux diverses positions, parfois avec des différences micro tonales entre elles, qui peuvent permettre, à un moment donné, de corriger l'accord, selon l'état et les circonstances (anche, chalumeau, climat…) De plus, elles permettent d'obtenir la gamme tempérée s'il faut jouer avec des instruments classiques qui l'utilisent ou les utiliser par commodité pendant certains passages interprétés.

Avec le doigté rangé de façon naturelle, sans stratagèmes, on obtient l'échelle demi-tempérée, soit l'accord actuel de la gaita galicienne, située à mi-chemin entre la gamme naturelle congénitale de l'ancienne gaita et la gamme tempérée moderne.

Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger, en format PDF, la version imprimée du Table de Doigté que nous envoyons avec chaque gaita:

seivane-digitacion.pdf  (47 KB)
Nécessaire Adobe® Reader®, programme gratuit qui peut être obtenu en cliquant sur le logo suivant:



Notions Basiques sur le Réglage de l'Anche

À certains moments et pour différents motifs, il se peut que le chalumeau n'accorde pas de façon correcte dû à un déséquilibre de sa gamme, c'est-à-dire, à cause de l'apparition de déviations tonales dans, plus ou moins, la partie haute du chalumeau par rapport à la tonique de ce dernier. La raison la plus fréquente est d'habitude l'“état animique” de l'anche, puisque les conditions atmosphériques la touchent directement. Parfois, ces déviations peuvent être corrigées en jouant durant un certain temps afin d'acclimater l'anche et le chalumeau, mais ce n'est pas toujours le cas. L'anche neuve doit presque toujours être réajustée, alors que celle qui a déjà été utilisée est normalement plus stable. Or, il se peut qu'à un certain moment, cette dernière se fatigue. À ce moment-là, il vaut mieux l'ajuster à nouveau pour continuer à l'employer.

Moxenas affirmait que “durant la moitié de sa vie, le gaiteiro accorde, et, durant l'autre moitié, il joue désaccordé”. Bien qu'en ce moment, c'est moins vrai en général, cette assertion doive être comprise comme le souci et la méticulosité du gaiteiro. Ainsi il veut contrôler la stabilité de l'accord de son instrument, car de cela dépend le succès final et le degré de satisfaction.



Anche


Épointage


Raclage

•  Si toute la gamme du chalumeau est haute, il faut compléter l'anche avec du fil, du téflon ou du papier fin pour l'élever un peu sur son siège. De même, l'accord se fait un peu plus grave en la raclant un peu en général, ce qui ramollit aussi l'anche et rend nécessaire une pression moindre pour obtenir le son.

Lorsque la tonique est centrée, si on observe qu'à partir du Sol (quinte), la gamme se trouve haute, il faut racler un peu l'arrière de l'anche et l'introduire un peu plus dans son siège. Normalement, grâce à ce léger polissage, la tonalité générale descend, mais surtout dans la partie haute du chalumeau. Attention, le raclage ne doit pas être excessif.

Ce déséquilibre dans la partie haute peut également avoir lieu si les languettes sont très fermées et très sèches. La solution: les ouvrir et les humidifier légèrement.

Si uniquement le Si et le Do aigus sont hauts, raclez seulement depuis la zone du milieu jusqu'à la pointe de l'anche ou bien ouvrez-la légèrement.

Dans le cas contraire, c'est-à-dire, la partie haute grave par rapport à tonique, cela peut être dû à:

·  Une anche trop utilisée ou trop polie à l'arrière: il faut l'épointer.
· Trop retirée du chalumeau: l'introduire davantage.
· Les lames trop ouvertes: ajustez-les correctement.
· Trop large: passez la lime ou bien du papier de verre sur les lames pour réduire la largeur

Si toute la gamme se présente grave: anche inadéquate, trop large, longue ou vieille. Si elle est trop longue, on peut essayer l'épointage. Si elle est trop large, on peut tenter de l'étrécir un peu. Mais, dans les deux cas, il faudra en employer une neuve. Un autre motif de l'accord général grave peut être aussi la température trop basse du chalumeau. La solution est évidente: laissez-la se tempérer de façon graduelle.

Il faut contrôler toutes ces notions basiques pour pouvoir, par la suite, les combiner, expérimenter, afin de savoir obtenir ce qui convient à chaque occasion.

Voici une très bonne idée, inédite: enroulez avec du fil, du bas du roseau sur les languettes, de façon similaire à l'enroulement principal. Cela nous permet, en attachant plus ou moins, d'élever le ton. C'est une ressource très efficace, surtout par temps froid ou quand le son des anches est trop grave et que, pour l'élever, il faut les couper beaucoup ce qui produirait un déséquilibre.


Garantie Seivane

Grâce à une sélection soignée des bois et du reste de matériaux qui les composent accompagnée de l'adresse et de l'expérience des artisans que les fabriquent, les utilisateurs des instruments de l'Obradoiro de Gaitas Seivane peuvent être sûrs d'employer un produit de la plus haute qualité.

•   Tous les instruments de l'Obradoiro de Gaitas Seivane sont sous garantie pendant une période de deux ans, contre tout défaut de fabrication ou caché dans leurs composants.

Cette garantie s'entend à partir de la date d'achat, en utilisation normale de l'instrument et elle ne couvre pas les ruptures ou les dommages causés par le mauvais traitement, la négligence ou le manque d'entretien de ce dernier.

Cette garantie est annulée si l'instrument est retouché, manipulé ou mécanisé, à l'intérieur ou à l'extérieur, par du personnel non autorisé ou bien hors des installations de l'Obradoiro de Gaitas Seivane.

La garantie ne comprend pas les composants considérés consommables comme le sont les anches, les lubrifiants ou les produits de nettoyage fournis, sauf les anches Seipal qui jouissent de tous leurs bénéfices.

En cas de réparation couverte par la garantie, l'Obradoiro de Gaitas Seivane réparera gratuitement l'instrument endommagé dans ses propres installations. Si cela s'avère nécessaire, l'instrument sera remplacé par un autre instrument aux caractéristiques équivalentes.

L'Obradoiro de Gaitas Seivane se réserve le droit de faciliter ou non le service technique ou l'entretien, même hors de la garantie, aux instruments qui aient été manipulés de façon maligne ou malveillante.
Obradoiro de Gaitas Seivane
Volteiro, 1-B - 15650 CECEBRE - CAMBRE - A Coruña - Espagne
Tel: (+34) 981 676 656 - Email: obradoiro@seivane.es