Galego  |  Español  |  English  |  Français                   
Accueil

Documentation » Questions Fréquentes
Courrier Électronique

Plan du Site

Obradoiro

Nos Gaitas

Boutique

Documentation

Galerie d’images

Histoire et Littérature

Manuel et Conseils

Questions Fréquentes

Partitions et Chansons

Actualités

Susana Seivane

Contactez-nous
Dans cette section, nous essayons de répondre aux questions fréquemment posées par nos clients, sur différents sujets, durant toutes ces années.

Accord | Livraison et transport | Entretien | Divers

Si vous ne trouvez pas dans cette section la réponse à votre question ou à un sujet qui vous intéresse ou bien si certains points n’ont pas été bien clarifiés, n’hésitez pas à nous contacter:

Téléphone: (+34) 981 676 656 • Courrier électronique: obradoiro@seivane.es


Accord

1. Quelle est la différence entre le petit bourdon avec anche à languette simple et celui à languette double?

La source sonore implicite dans chacune de leur dénomination est la principale et plus remarquable différence.

Le petit bourdon avec anche à languette double (du chalumeau) produit un son intense qui se caractérise par les dissonances avec les notes proches produites par le chalumeau car il est accordé sur la quinte de celui-ci.

Celui de l’anche à languette simple (du bourdon) produit un son bien plus doux et mélodieux. Il est aussi accordé sur la quinte du chalumeau bien qu’une octave plus grave, ce qui produit un intervalle de quarte juste descendante par rapport à la tonique qui réduit au minimum les dissonances. Ce petit bourdon a été lancé sur le marché par l’Obradoiro de Gaitas Seivane durant les années 80, suite à de longues études et d’expérimentations.

2. Pourquoi la note du troisième degré a-t-elle un son un peu plus grave que celle d’autres instruments?

Parce que cette note est accordée sur l’échelle naturelle afin d’être en harmonie avec le bourdon (tonique) et le petit bourdon (dominante) Pour obtenir un accord tempéré, il faut essayer les positions 1 ou 2 (voir section doigté).

3. De quoi on a besoin pour passer une gaita en Do a Si b?

À part échanger le chalumeau, il faut ajouter un tercio (Do-Si b) au bourdon et une poire de bourdon ténor spéciale, en maintenant les anches de bourdon en Do.

4. Parfois, quand il fait froid, je n’arrive pas à ajuster le ton de la gaita, il est trop bas.

Pour résoudre ce problème, vous pouvez échauffer lentement et doucement le chalumeau ou bien utiliser une anche plus aiguë. De plus, vous pouvez enrouler du fil sur les languettes de l’anche. Voir ‘Une bonne idée’ dans la section “Notions basiques sur le Réglage de l’anche”.

5. Comment peut-on savoir quel est le ton d’accordement de ma gaita?

En bouchant tous les trous tonals du chalumeau, sauf celui du petit doigt de la main droite, la note alors obtenue est celle de la tonalité de la gaita.

6. Est-ce que je peux utiliser un accordoir pour accorder ma gaita?

Oui, si vous n’oubliez pas les déviations nécessaires pour l’accord naturel de la gaita. Si vous accordez toutes les notes au milieu de l’échelle, vous obtiendrez la gamme tempérée et les bourdons ne seront pas accordés au chalumeau. (Voyez les questions numéros 3 et 12)

7. Comment dois-je faire pour connaître davantage au sujet de l’accord naturel?

Il y a un article écrit par Carlos Real, Manuel Fernández et Xesús Vaamonde à ce sujet dont le titre est “La afinación de la Gaita Gallega, ¿escala natural o escala temperada?”. Vous pouvez le trouver sur www.arrakis.es/~jpresedo/afinacion.htm ou bien sur la Web de la Association des gaiteiros Galiciens www.gaiteirosgalegos.com

8. N’importe quelle anche sert-elle pour n’importe quel chalumeau?

Evidemment, non. Chaque tonalité de chalumeau doit être accompagnée d’une anche élaboré pour elle. En général, plus le ton est grave, plus grande sera l’anche. Par exemple, une anche pour un chalumeau en Do a une longueur d’entre 34 et 35 millimètres.

9. Doit-on tremper les anches dans de l’eau-de-vie avant de jouer?

L’anche a besoin d’une certaine humidité pour bien se conduire et fonctionner de façon correcte. Toutefois, cette humidité ne doit pas provenir nécessairement d’une base d’alcool. Certains gaiteiros ont à portée de mains des petites bouteilles d’eau chlorée afin de fournir cette humidité tout en assurant l’hygiène, surtout s’ils sont les responsables de tester plus d’un chalumeau. Si le climat de votre région est tempéré, l’humidité requise peut s’obtenir de l’air qui passe durant les premières dix minutes d’emploi de l’instrument.
10. Comment accorder une gaita?

Commencez par le chalumeau. Accordez parfaitement la tonique. Suivez les instructions d’accord et de compensation de la gamme qui se trouvent dans la section ‘Notions basiques sur le Réglage de l’anche’. Quand il est accordé, introduisez le chalumeau dans la souche, gonflez la poche et accordez le bourdon en bouchant le bourdon ténor et le petit bourdon, si nécessaire. L’accord du bourdon a lieu par comparaison tonal avec la tonique du chalumeau. Si au début vous ne savez pas si le bourdon est haut ou bas, ouvrez ou fermez-le complètement pour vérifier s’il est grave ou aigu respectivement par rapport à la tonique du chalumeau. Ensuite, faites varier la longitude grâce aux tenons jusqu’à ce que les composants harmoniques du son du bourdon soient parfaitement assortis à la tonique du chalumeau. Faites de même avec le bourdon ténor. Le mécanisme est le même pour le petit bourdon, sauf que la note de comparaison doit être celle pour laquelle il a été construit.

Après cet accord initial, il faudrait jouer pendant un temps et la régler si nécessaire.
Si vous n’avez jamais accordé une gaita, en ce qui concerne les bourdons, il est conseillable de commencer par le petit bourdon ou le bourdon ténor s’il y en a. En effet, dans ces deux tubes sonores, on évalue mieux les différences possibles avec les composants harmoniques du son du chalumeau.

11. Qu’est-ce que le ‘tempero’?

Le «tempero» ou «temple» est la correcte coordination de la pression de la poche en tout moment en l’adaptant aux besoins des tubes sonores pour un correct accord. Le bras est le responsable de maintenir cette pression constante que l’on souffle ou non de l’air dans la poche. Cela signifie que, lorsqu’on introduit de l’air par le Sutell (porte-vent), le bras doit compenser l’accroissement de la pression exercée par les poumons en opprimant moins et vice versa.

12. Est-ce que c’est correct d’utiliser du scotch pour corriger l’accord d’une note?

Cela peut passer si on le considère une solution passagère ou pour obtenir un effet déterminé à un moment ponctuel. Néanmoins, il est préférable d’utiliser une anche adéquate et l’ajuster au chalumeau comme l’explique la section ‘Notions basiques sur le Réglage de l’anche’.

Livraison et transport

1. Quel est le délai de livraison d’une gaita?

Cela dépend du modèle choisi et des suppléments désirés. En moyenne, il faut compter plus ou moins trois mois.

2. La gaita est-elle assez emballée pour voyager par transport terrestre, maritime ou aérien?

Toutes les gaitas sortent de l’Obradoiro de Gaitas Seivane dans un étui, ajusté dans un emballage en carton, préparé sur mesure.

3. Je voyage fréquemment en avion et je voudrais ne pas enregistrer ma gaita. Les mesures de l’étui Seivane sont-elles adaptées à celles fixées par les lignes aériennes?

Oui.

Entretien

1. Comment peut-on savoir si la poche est percée?

Tout d’abord, retirez toutes les pièces de leurs souches, sauf le porte-vent, puis bouchez-les correctement avec des bouchons afin d’éviter une quelconque fuite d’air. Ensuite, gonflez complètement et pressez la poche avec le bras. Si vous constatez une baisse excessive de son volume en très peu de temps, c’est effectivement un symptôme d’une perte d’air.

2. Comment nettoyer la housse de la gaita?

Nettoyage à sec, à la teinturerie.

3. Est-ce que je peux employer un produit commun pour nettoyer l’argent sur les garnitures en argent de ma gaita?

Oui, mais prenez soin de ne pas toucher le bois; vous pouvez également utiliser le chiffon réservé au nettoyage de l’argent, qui vous est remis avec la gaita.

4. Comment lubrifier les bouchons de la gaita?

Le Seibo est le meilleur produit. Il est élaboré par l’Obradoiro de Gaitas Seivane. Toutefois, on peut utiliser de la graisse de mouton ou de chevreau.

5. Est-ce que je peux mettre de la vaseline sur les bouchons?

Ce n’est pas convenable car cela finira par dessécher et les durcir. Utilisez Seibo ou bien de la graisse de mouton ou de chevreau.

6. Je possède une poche qui se dégonfle quelque peu. Que faire pour l’éviter?

Retirez tous les tubes de leurs souches et bouchez-les à la perfection à l’aide de bouchons. Ouvrez-en une et introduisez dans la poche une petite quantité d’huile de patte de boeuf. Puis bouchez-la à nouveau. Distribuez l’huile de façon uniforme sur les parois intérieures de la poche en les frottant les unes contre les autres depuis l’extérieur. Eliminez l’excédent d’huile. Gonflez la poche à fond et refermez avec soin toutes les souches avec des bouchons. Laissez reposer ainsi toute une nuit et vérifiez si les pertes d’air ont disparu.

L’huile de patte de boeuf a toujours été employée par les tanneurs et les selliers pour assouplir les cuirs et boucher les pores. On la trouve dans leurs établissements.

7. Ma gaita ne va pas être utilisée durant plusieurs mois. Que dois-je faire pour la conserver dans les meilleures conditions?

Il vaut mieux démonter la gaita entièrement afin de récupérer, tant que possible, l’élasticité initiale des bouchons. Il faut retirer les anches et les anches de bourdon. De plus, veillez à bien aérer la poche afin de sécher correctement son intérieur. Dès que vous serez sûrs qu’il ne reste plus d’humidité, enveloppez les pièces séparément pour éviter les rayures et gardez-les dans leur étui protecteur.

Divers

1. Est-ce que l’on peut commander des gaitas annelées avec de l’ivoire?

L'Obradoiro de Gaitas Seivane ne veut pas faire des gaitas avec des anneaux d'ivoire parce que l'ivoire fait partie de la convention sur le commerce international des espèces de la faune et de la flore sauvages en danger d’extinction. 160 états y sont rassemblés et ses annexes regroupent près de 25.000 espèces végétales et 5.000 espèces animales. Un succédané peut être employé (ivoire synthétique).

2. J’habite à Madrid, une région où le climat est sec. Une gaita en buis est-elle convenable?

Nous recommandons une gaita en grenadille, car le bois de buis est plus sensible aux climats extrêmes. Ceci n’empêche pas d’avoir une gaita de buis à Madrid à condition que le soin et l’entretien soient méticuleux. De toute façon, il se peut que la grenadille ou le cocobolo soient plus appropriés.

3. Je prévois de faire un voyage en Galice dans quelques mois. Serait-il possible de visiter l’Obradoiro de Gaitas Seivane et commander là-bas directement une gaita?

Oui, pour visiter l’atelier, il suffit de fixer un rendez-vous au préalable soit en envoyant un courrier électronique, soit en téléphonant (voir tous les renseignements de la section contact) Vous pouvez également commander votre gaita en vous rendant personnellement à l’Obradoiro de Gaitas Seivane.

4. Nous sommes un groupe et nous aimerions visiter l’Obradoiro de Gaitas Seivane. Combien de temps à l’avance devons-nous faire la réservation? Combien de personnes peuvent effectuer la visite?

Il faut prévenir 15 jours à l’avance. Un maximum de 30 visiteurs peut venir.

5. Est-ce possible de graver un nom sur la gaita que je souhaite commander? Ou même un dessin effectué par moi-même?

Oui, la gaita peut être personnalisée en y inscrivant un prénom, des noms de famille ou bien un nom de scène. En ce qui concerne le dessin, il faut nous le fournir en format numérique, au mieux vectoriel.

6. J’ai du bois de buis qui m’a été offert, déjà découpé, il y a quelques années. Est-il possible de s’en servir pour construire une gaita à l’Obradoiro de Gaitas Seivane?

Oui, tant que le bois accomplit les conditions requises et le niveau de qualité que nous exigeons.
Obradoiro de Gaitas Seivane
Volteiro, 1-B - 15650 CECEBRE - CAMBRE - A Coruña - Espagne
Tel: (+34) 981 676 656 - Email: obradoiro@seivane.es